actu
27 juin
2019

Nacarat et la Caisse d’Epargne Hauts de France ont posé la 1ère pierre de ShAKe

27 juin 2019

Ce jeudi 27 juin 2019, François DUTILLEUL, Président de Rabot Dutilleul et Laurent ROUBIN, Président du Directoire de la Caisse d’Epargne Hauts de France, ont procédé à la pose de première pierre de ShAKe à Lille, en présence de Martine AUBRY, Maire de Lille, Damien CASTELAIN, Président de la Métropole Européenne de Lille.

Martine AUBRY, Maire de Lille, Damien CASTELAIN, Président de la Métropole Européenne de Lille, François DUTILLEUL, Président de Rabot Dutilleul et Laurent ROUBIN, Président du Directoire de la Caisse d’Epargne Hauts de France.

François DUTILLEUL, Président de Rabot Dutilleul, Martine AUBRY, Maire de Lille, Damien CASTELAIN, Président de la Métropole Européenne de Lille.

Contraction de SHARE + WORK, ShAKe consiste en un ensemble immobilier de partage (SHARE) à dimension tertiaire (WORK). Plus grand programme mixte actuellement développé à Euralille avec 33 500 m², ShAKe propose une offre tertiaire inédite sur la métropole lilloise et contribue au développement du 3ème quartier d’affaires français. En son sein, petites et grandes entreprises pourront cohabiter avec un incubateur, des espaces de co-working, et bénéficier d’une offre de services importante, entre restauration, crèche, et salle de fitness. De quoi faire naître rencontres, synergies créatives et projets commun dans cet écosystème tertiaire qui verra le jour à l’horizon 2021.

Une offre servicielle importante

Développé par Nacarat et conçu avec l’agence de création architecturale et urbaine PCA-STREAM, fondée par Philippe Chiambaretta, ShAKe répond à une réflexion poussée sur les mutations contemporaines des espaces de travail, axée sur la qualité d’usage et le bien-être des occupants. Pour mener cette réflexion, Nacarat s’est entouré dès les premières étapes du projet d’une équipe pluridisciplinaire complétée par les futurs utilisateurs. Parmi eux, la Caisse d’Epargne Hauts de France, investisseur du projet, qui y installera son siège (la Caisse d’Epargne Hauts de France dispose également d’un site administratif et commercial à Amiens).

Ce travail de co-construction se traduit par un écosystème unique regroupant 24 500 m² de bureaux (dont 13 500 m² dédiés au siège de la Caisse d’Epargne Hauts de France), 3 600 m² d’espaces de co-working, 2 000 m² d’incubateur de start-up et 420 m² de commerces. Véritable lieu de vie, il disposera d’un auditorium de 350 places, d’une conciergerie, d’une salle de fitness, d’un appart’hôtel, d’une crèche, d’un restaurant inter-entreprises et d’un Bread&Co, permettant de concilier les activités multiples de chacun. Le tout organisé autour d’une place de village de 1 200 m², épicentre du projet, vouée à devenir un lieu d’échanges et de partage.

Le bâtiment se distingue également par sa « 5ème façade » : près de 4 000 m² de terrasses qui proposeront une grande variété d’usages avec notamment un belvédère public, un restaurant panoramique avec rooftop et un potager.

Une signature architecturale forte au service du développement durable

ShAKe est plus qu’un simple bâtiment, c’est un véritable projet d’entreprise, il permettra d’accueillir nos équipes dans un lieu imaginé pour travailler différemment.

Laurent Roubin, Président du Directoire Caisse d’Epargne Hauts de France

ShAKe offre à son quartier une figure singulière : une spirale qui s’élève en volées de terrasses arborées jusqu’à un belvédère. Cette silhouette assure des performances énergétiques optimales tout en offrant un confort remarquable aux usagers : le bâtiment participe à la création d’un îlot de fraîcheur dans le quartier, ses arbres régulent la pollution atmosphérique et favorisent la biodiversité, tandis que les terrasses assurent une protection vis-à-vis des nuisances sonores du périphérique.

L’exposition favorise la lumière naturelle tandis que les épines métalliques qui rythment la façade font office de brise-soleil pour l’ensemble des espaces intérieurs. Enfin, le bâtiment sera équipé de panneaux photovoltaïques et sera raccordé au réseau de chaleur urbain. De hautes performances environnementales et énergétiques qui permettent à ShAKe de viser la certification BREEAM niveau «Excellent» et la labellisation BBC Effinergie 2017 niveau E2C1.

Fiche technique du bâtiment

Aménageur : SPL Euralille
Promoteur : Nacarat
Architecte : PCA-STREAM – Philippe Chiambaretta
Constructeurs : Rabot Dutilleul Construction et Louis de Waele (deux sociétés du groupe Rabot Dutilleul)
Investisseur : Caisse d’Epargne Hauts de France
Occupants : La Caisse d’Epargne Hauts de France et d’autres noms à venir
Surface totale : 33 500 m² + 4 000 m² de terrasses
Composition : bureaux : 24 500 m² dont 13 500 dédiés à La Caisse d’Epargne Hauts de France // Co-working : 3 600 m² // incubateur : 2 000 m² // commerces: 420 m² // place du village avec Bread&Co: 1 200 m² + un auditorium de 350 places, une salle de fitness, un appart’ hôtel, une crèche, un restaurant inter-entreprise et un restaurant panoramique.
Parking : 280 places de stationnement + 381 places de vélos
Performances environnementales et énergétiques : BBC Effinergie 2017, niveau E2C1 // BREEAM, niveau «Excellent»
Livraison prévisionnelle : 2ème trimestre 2021

21 juin
2019

La Fondation d’entreprise de la Caisse d’Epargne Hauts de France soutient le programme Journalistes en herbe

21 juin 2019

La Fondation d’Entreprise Hauts de France soutient le programme Journalistes en herbe aux côtés du Rectorat, du Courrier Picard et de la Voix du Nord qui permet à des élèves du territoire de découvrir et pratiquer le métier de journaliste.

Avec l’aide de leurs professeurs, les collégiens et lycéens ont plusieurs semaines pour rédiger et illustrer un article sur un sujet autour des valeurs de la République. Ainsi les thèmes de la laïcité, de la lutte contre les discriminations, ou des liens intergénérationnels ont été illustrés avec beaucoup de détermination et de professionnalisme par ces apprentis journalistes d’Abbeville, Béthune, Doullens ou Maubeuge. Chacun des élèves est abonné au journal, ainsi il peut avec sa famille s’informer, mais aussi améliorer sa maîtrise de la langue et découvrir l’écrit journalistique.

Consécration finale, l’article rédigé par la classe a été publié avec une photo des élèves Journalistes en herbe.

17 mai
2019

Concert de JOBY SMITH & SANKOFA UNIT

17 mai 2019

La Caisse d’Epargne Hauts de France dans le cadre de son partenariat avec le Festival Jazz en or a eu le plaisir d’accueillir, le jeudi 16 mai 2019 à 20h30, une centaine de clients pour assister au concert, donné par JOBY SMITH et SANKOFA UNIT, en la cathédrale Notre-Dame de Laon.

Le Sankofa Unit ! La chorale urbaine

SANKOFA : SAN (retourne), KO (va), FA (ramène) signifie dans le langage du peuple “Akan” du Ghana « retour aux sources » : se nourrir du passé pour aller de l’avant puis transmettre.

Un chœur dirigé par Joby Smith, des voix toujours plus unies au service de la musique et un message d’espérance et de foi.

SANKOFA UNIT rend hommage à toute la richesse musicale et humaine de l’histoire du Gospel et met en avant la créativité des artistes de la nouvelle génération. Une chorale urbaine au répertoire ambitieux où l’énergie et la sincérité de tous atteindra votre cœur dès la première note ! Une quarantaine de chanteurs qui vous insufflent la joie de vivre, et qui par leur dynamisme, leur enthousiasme et leur spiritualité vous donnent tour à tour envie de vous lever, danser, célébrer puis vous recueillir, prier, pleurer ou tout simplement vous régénérer…

Les clients étaient ravis d’être conviés à cette manifestation de qualité, car comme ils le disent « nous avons peu d’opportunités de ce type par chez nous… »

Crédit : Direction de la communication commerciale Caisse d’Epargne Hauts de France

06 mai
2019

La Caisse d’Epargne Hauts de France, partenaire principal de la Route du Louvre

06 mai 2019

La Caisse d’Epargne Hauts de France, premier partenaire privé de la Route de Louvre, « explose encore les compteurs » et passe cette année la barre des 1000 clients, administrateurs et collaborateurs participants à la Route du Louvre !

La Caisse d’Epargne Hauts de France, partenaire principal de la Route du Louvre.
En 2019, elle apporte à nouveau son soutien à la Ligue Hauts-de-France d’Athlétisme pour contribuer à la réussite de l’un des plus grands rassemblements régionaux, une très belle fête placée sous le signe du sport, de la culture et de la convivialité : la Route du Louvre.
La Caisse d’Epargne est fière d’être partenaire de cette 14ème édition le dimanche 12 mai 2019.
Elle a fortement mobilisé ses clients et sociétaires, ses collaborateurs, ses administrateurs des sociétés locales d’épargne, pour leur permettre de participer aux différentes épreuves. Plus de 1000 personnes participeront à la Route du Louvre grâce à la Caisse d’Epargne !

La Caisse d’Epargne, un acteur majeur du développement du territoire

La Caisse d’Epargne est très active dans le domaine sportif sur son territoire. En athlétisme, outre la Route du Louvre, la Caisse d’Epargne est partenaire en 2019 des « Ch’ti Délire » et du Meeting Pas de Calais Hauts-de-France.

La Caisse d’Epargne Hauts de France est le principal partenaire privé des Gothiques – club de hockey sur glace d’Amiens et du Basket Club Maritime à Gravelines. Elle accompagne également le Stade Olympique Maritime de Boulogne-sur-Mer et le Saint-Quentin Basket Club.

Les opérations de relations publiques autour du sport créent des opportunités de rencontres conviviales entre nos clients sociétaires, nos collaborateurs et administrateurs et l’ensemble des participants de la Route du Louvre. Elles viennent compléter les événementiels que la Caisse d’Epargne a créés dans le cadre de sa politique de mécénat culturel régional et également dans le cadre d’expositions culturelles de proximité ou d’envergure qui se tiennent dans les différents musées de la région.

03 mai
2019

La Société d’Économie Mixte à Opération Unique (SEMOP) Amiens Energies a finalisé le financement du réseau de chaleur urbain de la ville d’Amiens

03 mai 2019

La Société d’Économie Mixte à Opération Unique (SEMOP), Amiens Énergies, développe et exploite, par délégation de service public, le réseau de chaleur urbain de la Ville d’Amiens. Dotée d’un capital de 8 millions d’euros, cette société est détenue à 51 % par Engie Cofely, 34 % par la Ville d’Amiens et 15 % par la Banque des Territoires.

Le contrat de financement de la SEMOP Amiens Energies pour la réalisation du réseau de chaleur urbain de la ville d’Amiens a été récemment signé à Amiens par l’ensemble des parties prenantes. La SEMOP Amiens Energies est donc en ordre de marche pour réaliser ses investissements.

La Caisse d’Epargne Hauts de France et Unifergie ont co-arrangé une dette bancaire long terme de 36 M€ avec la participation d’ARKEA Banque Entreprises et Institutionnels qui complète le pool bancaire. Ce financement vient compléter les ressources de la SEMOP (apports des actionnaires, subventions…) qui permettront d’accélérer la réalisation des investissements, tels que les moyens de production de chaleur et le réseau souterrain. Le montant total des investissements s’élève à 82 M€.

En 2020, le réseau chauffera et transportera de l’eau sur 40 kilomètres dans la ville d’Amiens pour alimenter des parcs de logement et des bâtiments publics. La production sera principalement d’origine renouvelable, avec un dispositif de chaufferies Biomasse (12 MW), une pompe à chaleur sur eaux usées de la station d’épuration d’Ambonne (15 MW), des pompes à chaleur en géothermie ainsi que des centrales de cogénération de dernière génération.

Ce réseau de chaleur alimentera en chauffage et en eau chaude sanitaire l’équivalent de 19 000 logements, soit 1/3 des amiénois (bâtiments publics, tertiaires, privés, écoles, logements…). Amiens Energies s’appuie principalement sur des énergies renouvelables et de récupération :

  • La valorisation des eaux usées : la mise en place d’une pompe à chaleur permettra de récupérer et de valoriser l’énergie générée par les 8,5 millions de m3 d’eau épurée rejetés chaque année par la station d’épuration (STEP) d’Ambonne.
  • La récupération de l’énergie issue de la méthanisation : la chaleur que représente le biogaz généré par l’usine de méthanisation sera récupérée pour être injectée dans le réseau.
  • La géothermie : l’installation de pompes à chaleur permettra de valoriser l’énergie contenue dans les nappes.
  • La biomasse : les ressources biomasse locales compléteront le mix énergétique par la construction d’une chaufferie à haute performance de 12MW avec un système de récupération d’énergie et stockage intelligent.
  • Le biogaz : des unités de méthanisation locales permettront de produire du biogaz.

Les énergies renouvelables et de récupération (EnR&R) représenteront 62,5% du mix énergétique. 28 000 tonnes de CO2 seront évitées par an, soit l’équivalent de la circulation de 13 500 véhicules amiénois.

Ce projet est le fruit d’une politique locale innovante et particulièrement ambitieuse tournée vers l’efficacité énergétique et en faveur de territoires plus durables et attractifs.

Précurseur par sa structure (Réseau de chaleur interconnecté avec une clientèle d’infrastructures publiques, d’entreprises et de logements collectifs) et sa gouvernance (première SEMOP Energies), cette initiative est observée au plan national (la SEMOP est lauréate du trophée Ecoréseau de chaleur de l’ADEME).

Consultez le communiqué de presse dans son intégralité ici.

Crédits : Direction de la communication CEHDF, Unifergie, ENGIE Cofely, Arkéa Banque Entreprises et institutionnels, Banque des Territoires.