06 mars
2019

« Le Cancer du Sein, Parlons-en ! »

La Caisse d’Epargne et Ines de la Fressange Paris créent une collection exclusive de cartes bancaires au profit de l’association « Le Cancer du Sein, Parlons-en ! ».

Le 8 mars prochain, à l’occasion de la Journée Internationale pour les Droits des Femmes, la Caisse d’Epargne et Ines de la Fressange Paris s’associent en faveur de la lutte contre le cancer du sein. De cette collaboration est née une collection de cartes bancaires inédites dont les visuels sont proposés au tarif de deux euros. Pour chaque carte souscrite, la Caisse d’Epargne abondera de deux euros, soit quatre euros par carte reversés à l’association « Le Cancer du Sein, Parlons-en ! ».

A travers cette initiative baptisée #1FemmeSur8Mars, la carte bancaire devient non seulement un accessoire de mode, mais surtout un engagement en faveur d’une cause importante, celle du cancer du sein, qui touche encore aujourd’hui une femme sur huit.

La célèbre mannequin et styliste, Ines de la Fressange, icône de mode et porte-parole engagé, a dessiné les visuels de cette nouvelle collection de cartes bancaires Caisse d’Epargne déclinées en version Visa Classic, Visa Premier et Visa Platinum.

Les visuels des cartes seront proposés au tarif de deux euros et pour chaque carte souscrite, la Caisse d’Epargne versera deux euros supplémentaires pour la recherche contre le cancer du sein : soit la somme de quatre euros par carte. L’intégralité des fonds sera reversée à l’association « Le Cancer du sein Parlons-en ! ».

Parallèlement, cette initiative sera accompagnée d’un dispositif digital de sensibilisation à cette cause et d’appel au don au profit de l’association Le Cancer du Sein, Parlons-en ! pour inciter au dépistage précoce et faire progresser la recherche.

Les cartes bancaires seront proposées en édition limitée, (32 000 exemplaires) et disponibles dans les agences et sur le site Internet de la Caisse d’Epargne à partir du 8 mars. Chaque carte sera accompagnée d’un porte-cartes en cuir rouge, lui aussi dessiné par Ines de la Fressange.

« En tant que femme, je me sens bien évidemment concernée par le cancer du sein, mais en vérité on devrait tous l’être. La maladie peut toucher une amie, une collègue, une sœur… 1 femme sur 8, c’est énorme ! Ça peut être n’importe quelle femme qui nous est chère et tant que cette maladie continuera de faire des victimes, il faut soutenir la recherche. »


Ines de la Fressange.

Pour celles et ceux qui souhaiteraient compléter leur soutien à l’association « Le Cancer du Sein, Parlons-en ! », la plateforme de dons en ligne Espace Asso développée par la Caisse d’Epargne sera mise à disposition : //cancerdusein.espacedons.com

Suivez cette belle initiative sur nos réseaux sociaux avec le hashtag #1FemmeSur8Mars

À propos d’Ines de la Fressange :

Modèle et muse de Karl Lagerfeld, ambassadrice de la Maison Chanel, Ines de la Fressange est aujourd’hui également créatrice, femme d’affaires, et écrivain. Elle est à la fois l’ambassadrice de la maison de souliers parisiens Roger Vivier et directrice artistique de sa marque éponyme Ines de la Fressange Paris. Son livre “la Parisienne” a été publié en 17 langues et vendu à plus d’un million d’exemplaires. Devenu culte, cet ouvrage confirme à quel point Ines de la Fressange est LA référence de la Parisienne du XXIème siècle.

À propos de l’association « Le Cancer du Sein, Parlons-en ! » :

En France, en 1994, le groupe Estée Lauder s’associe avec le magazine Marie Claire pour créer l’association “Le Cancer du Sein, Parlons-en !”. Le premier mois Octobre rose est lancé. L’association est dotée d’une double mission : mettre en place chaque année une campagne de sensibilisation sur le dépistage précoce du cancer du sein et récolter des dons pour soutenir la recherche à travers les Prix Ruban Rose créés par l’association en 2003. Depuis 2004, l’association a récolté grâce à l’action de ses partenaires et de ses membres fondateurs 2 650 000 euros, distribués auprès de 60 chercheurs et soignants : //www.cancerdusein.org

Crédits : Ines de la Fressange Paris, BPCE, Caisse d’Epargne