actu
18 juil
2019

La Caisse d’Epargne Hauts de France a accompagné le groupe ORCA aux côtés d’Arkea, de la BNP et de Tikehau pour le financement de l’acquisition des sociétés G.Angeloni, ITT, Dynanotex et Impregnatex

18 juil 2019

En tant que seul Arrangeur la Caisse d’Epargne Hauts de France a accompagné le groupe ORCA aux côtés d’Arkea, de la BNP et de Tikehau pour le financement de l’acquisition des sociétés G.Angeloni, ITT, Dynanotex et Impregnatex.

Après les acquisitions de Pennel & Flipo en 2015, puis de FAIT PLAST en 2017, le groupe ORCA poursuit et accélère sa stratégie visant à constituer un leader paneuropéen dans les matériaux techniques de haute performance.

PENNEL & FLIPO est un groupe fondé à Roubaix en 1924, installé depuis à Mouscron en Belgique et qui conçoit, produit et distribue dans le monde entier sous la marque ORCA®, des tissus composites souples qui apportent des solutions techniques aux acteurs des industries nautique, ferroviaire, aéronautique et de la défense.

La société familiale FAIT PLAST, basée à Brescia (Italie) conçoit, produit et commercialise des films thermoplastiques techniques pour des applications diverses comme les films thermoadhésifs pour impression sur maillots, les films antidérapants pour les vêtements de sport et les sous-vêtements, les films pour rideaux occultants, le packaging technique, les tissus techniques.

Les nouvelles entités acquises seront regroupées dans une seule branche verticalement intégrée (du tissage à la distribution en passant par l’imprégnation) intervenant sur les marchés des matériaux composites à partir de fibres de carbone.

Le groupe ORCA occupe une place de leader technique avec un chiffre d’affaires de l’ordre de 120 millions d’Euros, quatre sites de production en Belgique et en Italie ainsi qu’un réseau commercial mondial.

18 juil
2019

La Caisse d’Epargne Hauts de France lance avec succès le crédit professionnel 100 % digitalisé

18 juil 2019

La Caisse d’Epargne Hauts de France propose désormais une innovation majeure pour ses clients « Professionnels » : la digitalisation intégrale du crédit équipement Professionnel. Il s’agit d’un parcours de souscription de prêt équipement entièrement dématérialisé, de la simulation jusqu’à la signature du contrat de prêt à distance.
Il permet désormais aux clients de réaliser leurs démarches pour leur projet plus rapidement, plus simplement, totalement en ligne et en toute sécurité.

Un crédit équipement pro intégralement digitalisé, simple, souple et rapide

Proposé depuis l’été 2018 à certains de ses clients Professionnels le crédit digital pro consiste en une enveloppe pré-accordée jusqu’à 50 K€ activable par le client dans un délai de 3 mois et utilisable ensuite pendant 12 mois (Crédit Moyen Long terme, Crédit-bail Mobilier).
Depuis le début de l’année, un panel de 1700 clients Professionnels de la Caisse d’Epargne Hauts de France a été sensibilisé à cette offre de crédit et déjà 700 enveloppes de prêt ont été demandées. A ce jour, 236 demandes de financements ont été activées pour un total de près 6 M€ de prêts accordés.

La Caisse d’Epargne Hauts de France a récemment franchi une nouvelle étape car elle propose aujourd’hui le crédit professionnel intégralement digitalisé, jusqu’à la signature électronique à distance des contrats.

Le crédit pro digitalisé est un parcours entièrement dématérialisé́ qui permet au client depuis son smartphone, sa tablette ou son ordinateur :

  • d’obtenir rapidement une ou plusieurs propositions commerciales personnalisées
  • de signer son offre de prêt grâce à la signature électronique à distance (Sign IT)
  • tout en ayant à chaque étape la possibilité de contacter son conseiller, à distance ou en agence.

Le client peut décider du niveau d’autonomie et d’accompagnement qu’il souhaite. Il peut ainsi à chaque étape du parcours, soit contacter un conseiller à distance ou en agence, soit réaliser depuis son ordinateur, sa tablette ou son smartphone son financement professionnel jusqu’à la signature en ligne.

Pour le client, c’est un gain de temps, une simplification des formalités administratives et un traitement accéléré de son dossier de crédit, avec déblocage des fonds très rapidement.
Pour le conseiller, ce nouveau parcours de souscription « zéro papier » permet un traitement plus rapide des dossiers et de consacrer du temps à valeur ajoutée pour encore mieux conseiller et accompagner son client dans ses projets.

La Caisse d’Epargne investit dans des solutions qui n’ont qu’un seul objectif : faciliter le quotidien de nos clients. Cette innovation, 100 % digitale, répond parfaitement aux attentes de nos clients artisans, commerçants, professions libérales : souplesse, simplicité, rapidité de traitement et respect de la conformité sont les maîtres-mots de ce crédit pro 100 % digital.

Laurent ROUBIN, Président du Directoire.

08 juil
2019

Eurobasket 2019 : une nouvelle médaille d’argent pour l’équipe de France féminine de Basket

08 juil 2019
03 juil
2019

La Caisse d’Epargne Hauts de France lance officiellement la Banque de l’Orme Hauts de France spécialisée dans la gestion des entreprises en procédure collective

03 juil 2019

La Caisse d’Epargne Hauts de France déploie une forte dynamique sur le marché des Entreprises (+ 12 % de clients entreprises en 2018) et affirme sa volonté d’amplifier son développement sur ce segment de clientèle.

La Banque de l’Orme Hauts de France est un nouvel atout, une nouvelle corde à notre arc. Elle nous permet de nous différencier de la concurrence et de réaffirmer notre engagement de banque coopérative régionale de proximité, de banque citoyenne au service des chefs d’entreprises de notre région. Une banque qui répond présent dans les bons moments mais aussi dans les moments plus ardus.

Laurent ROUBIN, Président du Directoire.

Quelques chiffres : en 2018, le nombre de procédures collectives dans notre région a augmenté de 1,3%, portant celui-ci à 4 233 (2 801 liquidations judiciaires, 1 379 redressements judiciaires et 53 sauvegardes).

Un accompagnement « sur-mesure »

Avec la Banque de l’Orme Hauts de France, les entreprises qui sont en procédure collective (en processus de sauvegarde, de redressement judiciaire, en plan de continuation, en liquidation judiciaire avec poursuite d’activité) et en administration provisoire, seront accompagnées.

Un accompagnement « sur-mesure » qui permet la poursuite d’activité de l’entreprise selon les décisions prises par le mandataire judiciaire, avec des services bancaires et des financements adaptés, par exemple sur les besoins de financements du poste clients.
Un objectif principal : couvrir l’essentiel des besoins indispensables à la poursuite de l’activité économique pendant la période délicate d’observation et/ou, le cas échéant, pendant le plan de continuation.

Des experts de la clientèle Entreprises et des procédures collectives

L’agence de la Banque de l’Orme Hauts de France est composée d’un directeur, Antoine MALARD, de 3 Chargés d’Affaires Banque Judiciaire : Armelle DEMETTE, Mélanie DZIENGELEWSKI, François DELMOTTE et d’une équipe support dédiée à l’accompagnement des clients dans la gestion de leurs outils au quotidien, du traitement de leurs opérations ou encore de leurs financements.

Ce sont des experts de la clientèle entreprises, réactifs, qui connaissent toutes les spécificités des procédures collectives, les outils et services dont auront besoin les entreprises et administrateurs pour gérer leurs comptes de la manière la plus efficace possible (par ex réceptionner le produit de leur activité commerciale et le paiement des salariés et des fournisseurs notamment).

Les ouvertures de compte seront proposées via une solution innovante de signature électronique dédiée à cette clientèle afin d’assurer la meilleure réactivité.

27 juin
2019

Nacarat et la Caisse d’Epargne Hauts de France ont posé la 1ère pierre de ShAKe

27 juin 2019

Ce jeudi 27 juin 2019, François DUTILLEUL, Président de Rabot Dutilleul et Laurent ROUBIN, Président du Directoire de la Caisse d’Epargne Hauts de France, ont procédé à la pose de première pierre de ShAKe à Lille, en présence de Martine AUBRY, Maire de Lille, Damien CASTELAIN, Président de la Métropole Européenne de Lille.

Martine AUBRY, Maire de Lille, Damien CASTELAIN, Président de la Métropole Européenne de Lille, François DUTILLEUL, Président de Rabot Dutilleul et Laurent ROUBIN, Président du Directoire de la Caisse d’Epargne Hauts de France.

François DUTILLEUL, Président de Rabot Dutilleul, Martine AUBRY, Maire de Lille, Damien CASTELAIN, Président de la Métropole Européenne de Lille.

Contraction de SHARE + WORK, ShAKe consiste en un ensemble immobilier de partage (SHARE) à dimension tertiaire (WORK). Plus grand programme mixte actuellement développé à Euralille avec 33 500 m², ShAKe propose une offre tertiaire inédite sur la métropole lilloise et contribue au développement du 3ème quartier d’affaires français. En son sein, petites et grandes entreprises pourront cohabiter avec un incubateur, des espaces de co-working, et bénéficier d’une offre de services importante, entre restauration, crèche, et salle de fitness. De quoi faire naître rencontres, synergies créatives et projets commun dans cet écosystème tertiaire qui verra le jour à l’horizon 2021.

Une offre servicielle importante

Développé par Nacarat et conçu avec l’agence de création architecturale et urbaine PCA-STREAM, fondée par Philippe Chiambaretta, ShAKe répond à une réflexion poussée sur les mutations contemporaines des espaces de travail, axée sur la qualité d’usage et le bien-être des occupants. Pour mener cette réflexion, Nacarat s’est entouré dès les premières étapes du projet d’une équipe pluridisciplinaire complétée par les futurs utilisateurs. Parmi eux, la Caisse d’Epargne Hauts de France, investisseur du projet, qui y installera son siège (la Caisse d’Epargne Hauts de France dispose également d’un site administratif et commercial à Amiens).

Ce travail de co-construction se traduit par un écosystème unique regroupant 24 500 m² de bureaux (dont 13 500 m² dédiés au siège de la Caisse d’Epargne Hauts de France), 3 600 m² d’espaces de co-working, 2 000 m² d’incubateur de start-up et 420 m² de commerces. Véritable lieu de vie, il disposera d’un auditorium de 350 places, d’une conciergerie, d’une salle de fitness, d’un appart’hôtel, d’une crèche, d’un restaurant inter-entreprises et d’un Bread&Co, permettant de concilier les activités multiples de chacun. Le tout organisé autour d’une place de village de 1 200 m², épicentre du projet, vouée à devenir un lieu d’échanges et de partage.

Le bâtiment se distingue également par sa « 5ème façade » : près de 4 000 m² de terrasses qui proposeront une grande variété d’usages avec notamment un belvédère public, un restaurant panoramique avec rooftop et un potager.

Une signature architecturale forte au service du développement durable

ShAKe est plus qu’un simple bâtiment, c’est un véritable projet d’entreprise, il permettra d’accueillir nos équipes dans un lieu imaginé pour travailler différemment.

Laurent Roubin, Président du Directoire Caisse d’Epargne Hauts de France

ShAKe offre à son quartier une figure singulière : une spirale qui s’élève en volées de terrasses arborées jusqu’à un belvédère. Cette silhouette assure des performances énergétiques optimales tout en offrant un confort remarquable aux usagers : le bâtiment participe à la création d’un îlot de fraîcheur dans le quartier, ses arbres régulent la pollution atmosphérique et favorisent la biodiversité, tandis que les terrasses assurent une protection vis-à-vis des nuisances sonores du périphérique.

L’exposition favorise la lumière naturelle tandis que les épines métalliques qui rythment la façade font office de brise-soleil pour l’ensemble des espaces intérieurs. Enfin, le bâtiment sera équipé de panneaux photovoltaïques et sera raccordé au réseau de chaleur urbain. De hautes performances environnementales et énergétiques qui permettent à ShAKe de viser la certification BREEAM niveau «Excellent» et la labellisation BBC Effinergie 2017 niveau E2C1.

Fiche technique du bâtiment

Aménageur : SPL Euralille
Promoteur : Nacarat
Architecte : PCA-STREAM – Philippe Chiambaretta
Constructeurs : Rabot Dutilleul Construction et Louis de Waele (deux sociétés du groupe Rabot Dutilleul)
Investisseur : Caisse d’Epargne Hauts de France
Occupants : La Caisse d’Epargne Hauts de France et d’autres noms à venir
Surface totale : 33 500 m² + 4 000 m² de terrasses
Composition : bureaux : 24 500 m² dont 13 500 dédiés à La Caisse d’Epargne Hauts de France // Co-working : 3 600 m² // incubateur : 2 000 m² // commerces: 420 m² // place du village avec Bread&Co: 1 200 m² + un auditorium de 350 places, une salle de fitness, un appart’ hôtel, une crèche, un restaurant inter-entreprise et un restaurant panoramique.
Parking : 280 places de stationnement + 381 places de vélos
Performances environnementales et énergétiques : BBC Effinergie 2017, niveau E2C1 // BREEAM, niveau «Excellent»
Livraison prévisionnelle : 2ème trimestre 2021

29 avri
2019

La Fondation d’entreprise Caisse d’Epargne Hauts de France lance son second appel à projets

29 avri 2019

La présentation du lancement de l’appel à projets 2019 est consultable ici. La lettre d’engagement est à retrouver ici et enfin le dossier de présentation de votre projet est téléchargeable ici.

Nous vous présentions l’année dernière notre Fondation d’entreprise, et suite au succès du précédent appel à projets, nous sommes ravis de vous présenter pour la deuxième année consécutive notre nouvel appel à projets dont le thème est : « Innovation et dynamique de territoire au service de la santé ».

Lancement de l’appel à projets 2019

Ce lundi 29 avril à Lens, la Fondation d’entreprise Caisse d’Epargne Hauts de France lançait son second appel à projets.

Innovation et dynamique de territoire au service de la santé

Avec plus de six millions d’habitants, la région Hauts-de-France est la troisième région française pour la taille de population. Elle est composée de territoires urbains très denses et de territoires ruraux bien moins peuplés.

Si la pyramide des âges fait ressortir une population plutôt jeune par rapport au reste du pays, le taux de chômage à 11.3% au 31 décembre 2018 est l’un des plus important des régions de l’Hexagone. La situation sociale de la population des Hauts-de-France est donc moins bonne comme en témoigne le taux d’allocataires du revenu de solidarité active (RSA) qui est le plus élevé des régions françaises, avec plus de 4 points d’écart avec l’échelon national (12,1 % des ménages contre 8,0 % en France).

La situation en terme de santé apparaît relativement dégradée eu égard aux standards nationaux avec un différentiel de mortalité de +13 % chez les hommes et +16 % chez les femmes, que l’on constate de façon identique pour les grandes causes de décès (cancers, maladies cardiovasculaires et causes extérieures). Le recueil du Baromètre santé nutrition mené en 2008 a notamment permis de constater que les habitants des Hauts-de-France âgés de 18 à 75 ans présentent une corpulence supérieure à l’ensemble des Français avec une plus forte prévalence de l’obésité qu’au niveau national. Enfin, selon ce même Baromètre santé nutrition 2008, la part des 18 à 75 ans ayant une activité physique élevée est moindre pour les loisirs dans les Hauts-de-France que dans l’Hexagone, tant chez les hommes que chez les femmes.

Pour toutes ces raisons, il a semblé pertinent au Conseil d’Administration de la Fondation de lancer le second appel à projets sur ce thème « Innovation et dynamique de territoire au service de la santé ».

Objet de l’appel à projets

La Fondation d’Entreprise soutiendra la mise en place d’actions innovantes visant à améliorer la santé et le bien être des habitants des Hauts-de-France permettant :

  • L’innovation au service de la santé (télémédecine, applications et objets connectés)
  • L’innovation et la création d’emplois au service d’une alimentation saine et équilibrée (circuits courts, agriculture biologique…)
  • La pratique sportive régulière des personnes les plus vulnérables à des fins de santé
  • Le retour à l’emploi de personnes éloignées du travail par leur état de santé
  • Le développement innovant d’activités physiques adaptées pour des personnes fragilisées par la maladie, l’âge ou le handicap

La mise en place d’actions innovantes (au sens de l’innovation sociale) est privilégiée afin de faciliter le développement de nouvelles pratiques et de nouvelles solidarités.

La thématique « alimentation » s’entend notamment dans la volonté de favoriser des actions de prévention.

Les projets peuvent s’inscrire dans une dynamique permettant une meilleure employabilité.

Qui peut participer ?

L’appel à projets est ouvert aux structures porteuses de projets à but non lucratif à l’exclusion des structures relevant du service public de l’emploi  pour des projets déployés dans la région Hauts-de-France.

Quelles modalités de sélection des dossiers ?

Le Conseil d’Administration de la Fondation d’entreprise Caisse d’Epargne Hauts de France examinera les projets et décidera discrétionnairement de l’attribution et du montant des dons. La Fondation d’Entreprise Caisse d’Epargne Hauts de France se positionne comme co-financeur du projet et intervient sur la partie différentielle pour équilibrer le budget prévisionnel du projet. La complémentarité avec les financements européens pourra être recherchée.

Le Conseil d’Administration retiendra particulièrement :

  • Le caractère innovant du projet sur le territoire Hauts-de-France
  • L’aptitude à proposer des solutions pertinentes pour un territoire spécifique
  • La proposition et la mise en œuvre de moyens d’évaluation de la réussite du projet
  • La conception d’un programme structurant pouvant servir d’expérimentation reproductible
  • L’association des publics au montage et/ou au pilotage du projet
  • Les approches communes de plusieurs associations permettant d’apporter une réponse globale à différentes problématiques

La démarche d’évaluation fait partie du processus d’innovation sociale.

Tous les projets seront évalués, les plus importants en termes de soutien financier feront l’objet d’une évaluation sur site par les responsables de la Fondation.

Pour être étudiée, cette demande devra s’appuyer sur :

  • Une évaluation du projet initialement soutenu
  • Une analyse des critères d’innovation sociale du projet (partage collectif du besoin et de l’aspiration, place des bénéficiaires, accessibilité, perspective de diffusion autonomisation des jeunes)

Les dossiers sont à demander exclusivement par mail à l’adresse suivante : fondation@hdf.caisse-epargne.fr

Les dossiers complétés doivent être envoyés avant le 30 septembre 2019, par email à l’adresse suivante : fondation@hdf.caisse-epargne.fr

Ils doivent contenir impérativement : le dossier complet de présentation du projet, les documents listés sur le dossier de présentation et le document « Engagement du porteur de projet » dûment complété et signé.

Les dossiers complets seront examinés en octobre par le Comité d’experts, la décision sera prise en novembre par le Conseil d’Administration de la Fondation et l’annonce des résultats aura lieu fin 2019.

La participation à cet appel à projets implique l’acceptation pure et simple du présent règlement ici dans son intégralité. La Fondation Caisse d’Epargne Hauts de France se réserve le droit de modifier le présent règlement si les circonstances l’y contraignent.