actu
17 sept
2019

Un partenariat pour aider au retour à l’emploi

17 sept 2019

Dans le cadre d’un partenariat avec Renault et Pôle Emploi, Parcours Confiance Hauts de France, créée à l’initiative de la Caisse d’Epargne Hauts de France pour contribuer à la lutte contre l’exclusion bancaire et financière des particuliers et micro-entrepreneurs par la mise en place de micro-crédits, propose à certains clients en difficultés de financer l’acquisition d’un véhicule de la marque Dacia, des Sandero neuves.

L’achat d’un véhicule neuf permet de sécuriser le parcours d’insertion en réduisant le coût d’usage (consommation) et le risque de panne. Un microcrédit finance le premier loyer majoré, le bénéficiaire rembourse cet emprunt le temps de la location (jusqu’à 48 mois), et en fin de contrat, il peut décider de l’acquérir selon le principe de la location avec option d’achat (LOA).

Il s’agit d’une belle initiative pour aider ces clients, en facilitant leur mobilité, à trouver ou retrouver un emploi.

Le microcrédit

Pour qui ?

L’association Parcours Confiance Hauts de France leur propose un accueil personnalisé et une étude complète de leur situation sociale et financière.
Le microcrédit personnel s’adresse aux personnes qui souhaitent bénéficier d’un « coup de pouce financier » et qui n’ont pas accès au crédit bancaire classique.

Pour quoi faire ?

L’objet du prêt peut porter sur l’équipement du logement, la préservation de l’emploi, la mobilité professionnelle ou la vie familiale.

Plus qu’un microcrédit, un accompagnement

Une chaîne de la solidarité se met en oeuvre pour accompagner progressivement les clients vers une relation bancaire classique. Ainsi, grâce à l’association Finances et Pédagogie, organisme de formation agréé porté par la Caisse d’Epargne, des sessions de formation sur le thème de la relation à l’argent et la maîtrise de son budget sont proposées aux bénéficiaires du microcrédit personnel.

La Caisse d’Epargne Hauts de France, une banque coopérative régionale engagée et solidaire.

La Caisse d’Epargne Hauts de France, banque coopérative engagée et solidaire, est un acteur économique de premier plan en région. Si elle contribue au développement économique de son territoire en exerçant pleinement son métier de banquier, elle s’emploie également à être incontournable en matière de responsabilité sociétale et environnementale, notamment au travers des actions de sa Fondation d’entreprise.

16 sept
2019

La Caisse d’Epargne Hauts de France a accompagné Sparring Capital

16 sept 2019

Nous avons accompagné Sparring Capital pour le financement de l’acquisition de Nalys, acteur indépendant du conseil en ingénierie en Belgique.

Sparring Capital, société de gestion indépendante, s’est récemment ouvert à
l’international en prenant une participation majoritaire dans le groupe belge Nalys, aux
côtés de son dirigeant-fondateur. En tant que seul Arrangeur de l’opération, la Caisse d’Epargne Hauts de France a accompagné Sparring Capital pour le financement de l’acquisition de Nalys, acteur indépendant du conseil en ingénierie en Belgique.

Créé en 2011, le groupe Nalys dispose d’une expertise reconnue dans les domaines de la
Santé et des Systèmes Embarqués et, grâce à son positionnement de spécialiste sur ces
secteurs, Nalys a su s’imposer dans les dernières années comme un partenaire de référence auprès de ses grands donneurs d’ordre. Le Groupe bénéficie aujourd’hui d’un portefeuille-client de première qualité, comprenant à la fois de nombreux leaders mondiaux dans leurs domaines d’activité respectifs et des PME belges exerçant sur des niches technologiques pointues, en Flandre comme en Wallonie. Détenu jusqu’alors par ses trois fondateurs, le groupe Nalys réalise un chiffre d’affaires de l’ordre de 25 millions d’euros et emploie environ 240 personnes.

Sous l’impulsion de Patrice Serange, son Président, ancien dirigeant d’Alten en Belgique,
Nalys a connu ces dernières années une très belle trajectoire de croissance, cette croissance reposant à la fois sur les savoir-faire historiques du groupe et sur une politique de diversification maitrisée, en termes de secteur client notamment. Le Groupe a également initié son développement en dehors de la Belgique, avec une implantation en France dans la région parisienne, dont les équipes ont été récemment renforcées.
Société de gestion indépendante, Sparring Capital investit, en tant qu’actionnaire majoritaire, dans des PME non cotées pour en accélérer la croissance. La mission de Sparring Capital consiste, aux côtés des équipes dirigeantes, à rendre les
entreprises plus grandes et plus fortes, en mettant à leur disposition son expertise et son
réseau d’actionnaire professionnel et impliqué.

L’intervention de Sparring Capital contribue ainsi à activer les leviers de la croissance et
d’optimisation de la performance : croissance externe, structuration des équipes, renforcement des outils de pilotage, déploiement international…

Depuis sa création en 2002, Sparring Capital a réalisé plus de 30 acquisitions (hors
croissances externes) et levé plus de 700 M€ auprès d’investisseurs français et internationaux, pour la plupart institutionnels.

11 sept
2019

Rentrée 2019 des alternants

11 sept 2019

Nous sommes fiers de vous présenter la nouvelle promotion des alternants de la Caisse d’Epargne Hauts de France.

Une journée « discovery »

Tout un dispositif d’accueil fut mis en place à l’occasion de cette journée afin que le nouveau collaborateur puisse se représenter l’entreprise avec une vue globale des différentes activités et les liens qu’il peut établir avec son quotidien. Ainsi l’après-midi chacun a pu se faire tirer le portrait grâce à notre photocall installé sur place. Une session icebreaker pour favoriser les échanges tout en s’amusant, plénières, goûter et quiz étaient également au programme.

Speed meeting permettant de découvrir le panel de métiers exercés dans le domaine bancaire.

Découverte de notre espace de transformation digitale et de nos outils digitaux.

Les objectifs de notre politique alternance 2019

    • Attirer de nouveaux talents notamment sur nos marchés relais de croissance (gestion de patrimoine, secteur agricole…). Un effort particulier a été porté sur le recrutement d’alternants sur le premium et le patrimonial, afin de répondre à nos besoins.
    • Privilégier des profils à potentiel évolutif sur des métiers experts.
    • Intégrer des publics concernés par le handicap et la diversité dans nos recrutements
    • Nous nous appuyons sur nos partenariats avec les écoles de la région (facultés, CFPB, DIFCAM, Grandes Ecoles…).

La promotion 2019 est composée de 127 alternants dont 5 contrats handicap et diversité.

Et enfin sur la partie parité nous comptons 51,22 % d’hommes contre 48,78 % de femmes.

Alors bienvenue à toutes et à tous !

03 sept
2019

Tous à bord du Belem !

03 sept 2019

Hier soir nous accueillions nos invités à bord du trois-mâts Belem pour une soirée placée sous le signe de la découverte et de la convivialité. En effet la Caisse d’Epargne, engagée en faveur du patrimoine, est mécène historique du Belem depuis plus de 40 ans.

Quelques mots sur le trois-mâts Belem

Dès 1980, la fondation Belem a décidé que le trois-mâts reprendrait la mer et qu’il serait navire-école civil ouvert au grand public. En 30 ans, le navire a embarqué 35 000 navigants. Il est le plus ancien voilier au monde à accueillir du public en navigation hauturière ou au large.

Le Belem a été l’un des tout premiers navires à être classé monument historique en France, en 1984. Aujourd’hui, la fondation multiplie les escales dans les ports pour y accueillir, à l’image du musée qu’il est, des visites du public.

Seul survivant des grands voiliers du XIXème siècle, le Belem représente la France et son histoire maritime lors des rassemblements de grands voiliers. C’est en 2016 que la fondation Belem a célébré les 120 ans du trois-mâts. 3 ans plus tard, l’histoire continue…

Le Belem en quelques chiffres :

  • Depuis 1986, la fondation Belem a permis à près de 43.000 personnes de naviguer à bord du Belem et 1.500.000 personnes de le visiter
  • 16 membres d’équipage à bord du Belem issus de la marine marchande: un capitaine, un second, deux lieutenants, un chef mécanicien, un maître d’équipage (le bosco), huit matelots, deux cuisiniers
  • 1896, année de la construction du Belem, trois-mâts barque à coque d’acier
  • 33, le nombre de campagnes commerciales effectuées par le Belem entre 1896 et 1914
  • 1980, création de la fondation Belem par la Caisse d’Epargne
  • 58 mètres, la longueur du Belem
  • 2012, participation du Belem au Jubilé de la Reine d’Angleterre et aux Jeux Olympiques de Londres
  • 18 au 28 avril 2014 : le retour historique du Belem à Venise
  • 10 juin 2016 : 120 ans du Belem

Quelques mots sur la Fondation Belem

Construit et lancé à Nantes en 1896, le Trois-mâts Belem a connu plusieurs vies : navire de commerce français, puis yacht de plaisance britannique, enfin navire-école. Le Belem a été racheté par les Caisses d’Epargne en 1979, puis confié en 1980 à la fondation Belem, créée pour assurer sa conservation dans le patrimoine maritime de la France et son exploitation comme navire-école ouvert à tous. Le rachat et le retour en France du Belem fut la première action de mécénat d’ampleur nationale des Caisses d’Epargne. Le soutien à la fondation Belem est aujourd’hui encore, 38 ans plus tard, le plus important engagement des Caisses d’Epargne en faveur du patrimoine.

Suivez l’actualité de la fondation : //www.fondationbelem.com/

Retrouvez également la Fondation Belem sur Facebook et sur Twitter.

Crédits : Fondation Belem

18 juil
2019

La Caisse d’Epargne Hauts de France a accompagné le groupe ORCA aux côtés d’Arkea, de la BNP et de Tikehau pour le financement de l’acquisition des sociétés G.Angeloni, ITT, Dynanotex et Impregnatex

18 juil 2019

En tant que seul Arrangeur la Caisse d’Epargne Hauts de France a accompagné le groupe ORCA aux côtés d’Arkea, de la BNP et de Tikehau pour le financement de l’acquisition des sociétés G.Angeloni, ITT, Dynanotex et Impregnatex.

Après les acquisitions de Pennel & Flipo en 2015, puis de FAIT PLAST en 2017, le groupe ORCA poursuit et accélère sa stratégie visant à constituer un leader paneuropéen dans les matériaux techniques de haute performance.

PENNEL & FLIPO est un groupe fondé à Roubaix en 1924, installé depuis à Mouscron en Belgique et qui conçoit, produit et distribue dans le monde entier sous la marque ORCA®, des tissus composites souples qui apportent des solutions techniques aux acteurs des industries nautique, ferroviaire, aéronautique et de la défense.

La société familiale FAIT PLAST, basée à Brescia (Italie) conçoit, produit et commercialise des films thermoplastiques techniques pour des applications diverses comme les films thermoadhésifs pour impression sur maillots, les films antidérapants pour les vêtements de sport et les sous-vêtements, les films pour rideaux occultants, le packaging technique, les tissus techniques.

Les nouvelles entités acquises seront regroupées dans une seule branche verticalement intégrée (du tissage à la distribution en passant par l’imprégnation) intervenant sur les marchés des matériaux composites à partir de fibres de carbone.

Le groupe ORCA occupe une place de leader technique avec un chiffre d’affaires de l’ordre de 120 millions d’Euros, quatre sites de production en Belgique et en Italie ainsi qu’un réseau commercial mondial.